fbpx
L'actualité des entreprises guadeloupéennes

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le gouvernement se mobilise et multiplie les mesures de solidarité et de soutien aux entreprises et à leurs salariés. Parmi les nombreuses mesures mises en place, l’une d’elle s’avère salvatrice pour notre tissu économique local fragilisé par la conjoncture :
la garantie des prêts de trésorerie garantis par l’État.

Alors que notre tissu économique local est principalement constitué de TPE PME, la crise économique engendrée par le Covid 19 menace de mettre à genoux nos économies.
En effet, une cessation quasi-totale de l’activité pendant des mois, nécessite des besoins en trésorerie dont ne dispose pas toujours nos entrepreneurs/ chefs d’entreprises.
Cette période, durant laquelle notre économie est contrainte de fonctionner au ralenti, n’est pas sans nous rappeler le douloureux souvenir des mouvement sociaux de 2009. Ces mouvements sociaux caractérisés par 45 jours de grève et donc d’économie au ralenti avait alors causé des faillites par milliers.

Si aujourd’hui, l’origine du ralentissement de l’économie est bien différente, les conséquences risques d’être similaires : fréquentation touristique en berne, faillites de TPE PME dans les mois à venir, etc.

Cette fois, heureusement, l’État a pris des mesures exceptionnelles.

Comment en bénéficier ?

Ce dispositif tout à fait exceptionnel, s’inscrit dans la volonté du gouvernement de soutenir les entreprises et ce à hauteur de 300 milliards d’euros.

Jusqu’au 31 décembre prochain, les entreprises de toute taille, quelle que soit la forme juridique de l’entreprise (notamment sociétés, commerçants, artisans, exploitants agricoles, professions libérales, micro-entrepreneurs, associations et fondations ayant une activité économique), à l’exception des sociétés civiles immobilières, des établissements de crédit et des sociétés de financement, pourront demander à leur banque un prêt garanti par l’État pour soutenir leur trésorerie.

Ce prêt peut représenter jusqu’à 3 mois de chiffre d’affaires 2019, ou deux années de masse salariale pour les entreprises innovantes ou créées depuis le 1er janvier 2019. Aucun remboursement ne sera exigé la première année ; l’entreprise pourra choisir d’amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans.

Les banques s’engagent à examiner toutes les demandes qui leur seront adressées et à leur donner une réponse rapide. Elles s’engagent à distribuer massivement, à prix coûtant, les prêts garantis par l’État pour soulager sans délai la trésorerie des entreprises et des professionnels.

En revanche, les entreprises, qui ne respecteraient pas leurs obligations en termes de délais de paiement, n’auront pas accès à cette garantie de l’État pour leurs crédits bancaires.

De plus, les banques françaises se sont engagées à reporter jusqu’à 6 mois le remboursement de crédits des entreprises, sans frais.

Comment en bénéficier ?

  1. Se rapprocher de votre banque

Il est possible de faire une demande regroupant plusieurs prêts. Le montant cumulé de ces prêts ne doit pas dépasser 25% du chiffre d’affaires ou 2 ans de masse salariale pour les entre- prises en création ou innovantes

  • Après examen de la situation de l’entreprise (critères d’éligibilité notamment), la banque donne un pré-accord pour un prêt.
  • Il suffit ensuite de se connecter sur la plateforme attestation-pge.bpifrance.fr pour obtenir un identifiant unique qu’elle communique à sa banque
  • Sur confirmation du numéro unique par Bpifrance, la banque accorde le prêt

En cas de difficulté ou de refus, l’entreprise peut contacter Bpifrance à l’adresse suivante : supportentrepriseattestation-pge@bpifrance.fr

Leave a Comment