fbpx
L'actualité des entreprises guadeloupéennes

Alors que mi-avril le Préfet de la Guadeloupe avait demandé la mise en place d’une quatorzaine très stricte pour toutes les personnes arrivant en Guadeloupe par voie aérienne, l’ordre des avocats s’y était opposé au Tribunal administratif de Basse-Terre.

L’arrêté préfectoral était pourtant étayé par le fait que plus de 50% des cas de corona virus constatés en Guadeloupe provenaient de l’extérieur (croisiéristes, voyageurs, etc.) de plus à la mi-avril le virus est encore en pleine progression dans l’archipel et continu de faire des ravages ; autant de raisons qui étayaient la demande du Préfet. Cette solution de la quatorzaine, bien que pouvant paraitre quelques peu radicale, était aux yeux du Préfet, la meilleure chose à faire pour préserver l’île, ses concitoyens et ses infrastructures hospitalières déjà obsolètes et sous équipées.

Aux grands maux, le Préfet de Guadeloupe a donc opté pour les grands remèdes.

Pourtant l’ordre des Avocats a décidé de contester cet arrêté devant le juge des référés du Tribunal Administratif …
La raison de cette contestation est que cet arrêté préfectoral constitue selon eux une atteinte aux libertés fondamentales des individus. En effet, selon l’ordre des avocats, en instaurant une quatorzaine obligatoire le Préfet limitait de fait la possibilité d’aller et venir pour ces personnes arrivées sur le territoire.

S’il est évident que la vigilance est de mise en cette période de crise, et si il ne faut pas que cette crise soit un prétexte pour bafouer les principes élémentaires de la Constitution et de la République Française…
Pour autant, et après avoir entendu ce que les deux parties avaient à dire, le juge des référés du territoire, à rejeté la requête formulée par l’ordre des Avocats. En effet, selon ce même juge des référés, les faits ne permettent pas d’affirmer que la mise en place de cette quatorzaine en raison de la crise sanitaire mondiale engendrée par cette pandémie, ne constitue pas une atteinte grave aux libertés fondamentales des individus.

Ainsi, la quatorzaine est maintenue pour toutes les personnes entrant par avion en Guadeloupe. Cette quatorzaine sera imposée à l’hôtel Arawak situé dans la commune du Gosier au lieu-dit de la Pointe de la Verdure.
Cet hôtel, sera donc le lieu où transiterons tous les entrants sur le territoire et ce jusqu’à nouvel ordre.

Leave a Comment